L’oasis des poneys – bien être

Le projet oasis des poneys

Le bien-être équin, vecteur de bien-être humain

SOMMAIRE

1. Les bases du projet du poney-club (en cours de rédaction)
a. Nos statuts (extrait)
b. La Charte Poney-club Wallonie-Bruxelles
c. Le mouvement Oasis

2. Réflexions et ressources documentaires autour du bien-être équin (à venir)

a. définitions du bien-être – éthologie équine
b. base documentaire autour des besoins équins

3. « Etats des lieux » dans notre poney-club (à venir) :

a. environnement, vie
b. soins aux poneys
c. éducation et travail en piste
d. check-list évaluative

4. Comment améliorer les conditions de vie de nos poneys ? (à venir)

5. Du bien-être équin au bien-être humain : projet  éducatif (à venir)

——>  petit à petit, le projet se construit : patience 🙂

1. Les bases du projet du poney-club : l’axe bien-être

a. Les statuts de l’asbl  ont défini, à sa création, nos axes de travail.
En voici un extrait :
« Article 3. L’association est constituée pour une durée illimitée et a pour objet toute activité en relation directe ou
indirecte avec les équidés, l’équitation et les thérapies assistées par les équins :
destinées à favoriser le bien-être équin et humain
– destinées à favoriser une relation harmonieuse homme-équin
– permettant la mise en relation des personnes en souffrance psychique et/ou physique et aux plus démunis avec
les équins
Pour ce faire, elle peut :
Créer, diffuser, promouvoir des techniques, matériels, méthodes pédagogiques et/ou de soins en rapport avec
son objet
Créer, participer, promouvoir, soutenir des recherches et/ou actions en rapport avec son objet »

b. Nous sommes également signataires de La Charte Poney-club Wallonie-Bruxelles dont voici un extrait :
« 4. LA CAVALERIE
La cavalerie et l’enseignant sont les piliers d’un poney club.
Le bon dressage et le parfait état physique et mental des poneys constituent un des premiers critères de qualité.
Le poney club a un rôle éducatif prépondérant ; c’est par l’exemple qu’il doit apprendre à l’enfant à respecter le poney !
Les poneys sont :
– Adaptés aux activités envisagées, à l’âge et à la taille des enfants ;
– Dressés, ils connaissent parfaitement leur rôle ;
– En parfait état physique (alimentation, parage, ferrure, vermifuges, vaccins, dentition, etc.) ;
– En parfait état mental ;
– En nombre suffisant pour harmoniser leurs périodes de travail et de repos ;
– Hébergés et entretenus dans des conditions répondant à leurs besoins fondamentaux : contacts sociaux, air, lumière, mouvement, alimentation fractionnée.
-La stabilité du noyau de base est indispensable : la cavalerie est nécessairement composée d’un troupeau permanent.
Besoins fondamentaux
– Air et lumière naturelle : ils sont indispensables à la bonne santé et au bon moral du poney.
– Contacts sociaux : le poney est un animal grégaire ; les contacts sociaux lui assurent un bon moral et l’équilibre. Si les poneys se connaissent et ont eu l’occasion de régler leurs problèmes hiérarchiques autrement qu’en reprise (hors travail), la sécurité en est accrue.
L’enfant doit pouvoir voir et comprendre ce besoin de contact, ce jeu de relations entre poneys, et apprendre à décoder les signes, le comportement, pour interpréter d’éventuels problèmes.
– Le mouvement quotidien : il est indispensable au poney.
– Alimentation fractionnée : le poney est conçu pour manger peu mais souvent. L’organisation du poney club permet donc :
– Soit la distribution de plusieurs petits repas concentrés par jour,
– Soit du « lest » : paille, herbe, foin à grignoter toute la journée (râtelier, prairies).
– Il faudrait privilégier la stabulation libre, le paddock de détente, la prairie, etc.
La retraite
Point tabou et pudiquement oublié : que fait-on des vieux poneys ?
– D’un point de vue éthique : si les animaux d’élevage « gagnent leur vie » en fournissant leur viande, les poneys de poney club l’ont gagnée par leur travail ! Leur « rentabilité » finale à la boucherie est indécente.
La gestion du poney club doit pouvoir se passer de cette dernière «rentrée».
– D’un point de vue pédagogique : il faut respecter l’investissement affectif des enfants ; de plus, dans notre société ultra matérialiste, pourquoi démontrer aux enfants qu’on pourrait tout se permettre sous prétexte économique ?
Le poney club doit donc, dès le départ, envisager une solution «retraite».
« Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé »
(Antoine de Saint – Exupéry). »

c.  Projet Oasis – Mouvement Colibris : comprendre la philosophie